Chanson populaire

Sinhá

Sinhá
Maîtresse (la femme du maître des esclaves)
Vou jogar capoeira
Je vais jouer à la capoeira
Lá na Ribeira, lá em Maré
Près de Ribeira (le fleuve), près de la marée/de la mer
Eu falei pra Sinhá
J’ai dit à la maîtresse
Lá no Abaeté
Près (du fleuve) Abaeté
Sobe a luz da candeia vai iluminar teus caminhos de fé
Allumez les bougies pour éclairer vos chemins de foi
(Coro)

 

Sinhá mora na casa grande
La maîtresse vit dans la grande maison
Tem tudo que ela quiser
Elle a tout ce qu’elle veut
Foi passear na Senzala
Elle est passée à Senzala / la maison des esclaves
E lá aprendeu a jogar
Et elle y a appris à jouer
A mandinga da Angola e o jogo da Regional
La magie de l’Angola et le jeu de Régional
Se apaixonou pela dança e la aprendeu a jogar
Elle s’est passionnée pour la danse et a appris à jouer
Eu falei pra Sinhá
J’ai dit à la maîtresse

Coro

 

(Toque : São Bento Grande de Angola)

 

NOTES :

Difficile de trouver l’origine de cette chanson, elle est populaire et folklorique, et assez peu chantée dans les rodas que j’ai pu fréquenter en tout cas, même sur Internet on l’entend très peu, alors que c’est une chanson très gaie et entraînante.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − six =

*Retapez correctement le code anti-spam