Quadra

Ponha Lá Vaqueiro

Ponha lá vaqueiro
Mets là, cowboy
Ponha jaleco de couro
Mets le blouson de cuir
Ponha jaleco de couro
Mets le blouson de cuir
Que o patrão mandou pegar
Que le patron a envoyé chercher

Ponha lá vaqueiro
Mets là, cowboy
Ponha jaleco de couro
Mets le blouson de cuir
(Coro)

Oi ponha jaleco de couro
Mets le blouson de cuir
Que o patrão mandou pegar
Que le patron a envoyé chercher

Coro

Ponha jaleco de couro
Mets le blouson de cuir
Na porteira do curral
Sur la portière de l’enclos

Coro

Ponha lá vaqueiro
Mets là, cowboy
Ponha jaleco de couro
Mets le blouson de cuir
Ponha jaleco de couro
Mets le blouson de cuir
Traga também o meu gibão
Apporte aussi mon pourpoint

Coro

Oi ponha jaleco de couro
Mets le blouson de cuir
Que o patrão mandou pegar
Que le patron a envoyé chercher

Coro

Traga o jaleco de couro
Apporte le blouson de cuir
Que eu quero é cavalgar
Je veux monter à cheval

Coro

Ponha jaleco de couro
Mets le blouson de cuir
Que eu vou pegar o boi fujão
Je vais ramener le taureau fugueur

Coro

Ponha jaleco de couro
Mets le blouson de cuir
Pro espinho não me furar
Pour que les épines ne me piquent pas

Coro

Ponha jaleco de couro
Mets le blouson de cuir
Que eu vou pro Sertão cavalgar
Je vais monter à cheval dans l’arrière-pays

 

(Toque : Angola)

NOTES :

Chanson de Mestre Camaleão (Filhos de Angola Marseille), issue de son album « Vai na paz de Deus ».

Album_VaiNaPazDeDeus_MestreCamaleao

La chanson parle de la vie des gardiens de troupeaux du Nordeste du Brésil.

Vaqueiro est un terme qui désigne au Brésil la personne responsable de prendre soin d’un troupeau de bovins, à la manière d’un cow-boy américain. Au sud du Brésil, les gauchos sont d’origine ibérique et ont incorporé des éléments indigènes dans leur tenue comme l’usage de la chimarrão (origine paraguayenne) et des vêtements andins comme le poncho.
Dans le nord-est du Brésil, où les Portugais se sont installés, le cow-boy utilise ses propres vêtements en cuir, composés d’un pantalon, d’un pourpoint ou d’une veste en cuir, d’un chapeau, d’un tablier, de gants et bottes en cuir. Car le cuir protège la peau du cow-boy contre les brûlures du soleil et les branches et les épines des arbres de la caatinga, forêt épineuse typique du nord-est brésilien.

Vaqueiro nordestino, Estado de Pernambuco, 2003 - photo Gonterre
Extrait d’une série de vaqueiros, faite à Buique, Pernambuco, Brésil. Photo Gonterre, source Wikipedia.

Le Sertão est une zone géographique du nord-est brésilien, au climat semi-aride, qui s’étend sur un million de kilomètres. L’élevage est sa principale activité économique. Le sens du mot Sertão signifie « l’arrière-pays », une zone éloignée de la ville.

Vaqueiros do Sertão

 

Version enregistrée issue de l’album de Mestre Camaleão :

Version de Contramestre Fubuia (Angoleiros do Mar Paris), lors du festival ADM Paris 2017 :

Version Capoeira Angola N’golo Ia Muanda, enregistrée lors d’un festival en Italie :

Version samba, par le groupe Pisada do Tambor :

 

(Sources : Wikipedia – paroles : Arte e Vida Capoeira)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − cinq =

*Retapez correctement le code anti-spam