Quadra

Eu Sou Capoeira Sim Senhor

Eu sou capoeira sim senhor
Je suis Capoeira oui monsieur
Eu tenho uma familia de ouro
J’ai une famille en or
A capoeira é a minha vida
La capoeira est ma vie
E a roda é o meu tesouro
Et la roda est mon trésor
(Coro – 2x)

Quando eu ouço o som do berimbau
Quand j’entends le son du berimbau
O meu corpo todo se arrepia
Tout mon corps frissonne
Toca no fundo da minha alma
Il touche le fond de mon âme
Aumentando a minha energia
Augmentant mon énergie

(Coro)

Pandeiro, reco-reco e agogô
Pandeiro, reco reco et agogô
Mexe com o meu corpo inteiro
Touche mon corps entier
E seja na angola ou regional
Et que ce soit de l’Angola ou de la Régional
Eu me transformo em um mandingueiro
Ils me transforment en joueur malicieux

(Coro)

Atabaque repicando swingando
Atabaque sonnant swinguant
E o canto forte de um bom cantador
Et le chant fort d’un bon chanteur
Eu faço capoeira todo dia
Je fais de la capoeira chaque jour
E treino pra ser um bom jogador
Et je m’entraîne pour être un bon joueur

(Coro)

(Toque : São Bento Grande de Angola)

 

NOTES :

Chanson de Mestre Chicote du groupe Cordão de Ouro à Paris.

 

Intruments de la Capoeira
Intruments de la Capoeira

 

Le Berimbau est l’instrument principal de la capoeira. C’est un arc musical d’origine probablement africaine amené par les Portugais avec les esclaves, et dont on retrouve des variétés similaires également dans l’Océan Indien (Réunion, Seychelles, Ile Maurice, Madagascar…). D’après certaines sources, son nom dériverait du mot guimbarde en portugais et en espagnol, d’autres l’associent au bois de beriba dont il est traditionnellement fabriqué. Les capoeiristes classent les berimbaus en 3 catégories, selon leur son : Gunga (le plus grave), Medio (son médium) et Viola (le plus aigu).

Le Pandeiro est un tambourin de 25 à 30 centimètres de diamètre, avec une ou deux rangées de cymbalettes. D’origine arabo-andalouse, il a été importé au Brésil par les colonisateurs portugais. Traditionnellement fait d’une peau de cuir naturel tendue sur un anneau en bois, il est aujourd’hui fabriqué très souvent en une matière plastique synthétique.
C’est l’instrument central de toutes les variétés de samba, et il constitue, avec le berimbau, l’orchestre minimal de la capoeira.

Le Reco-Reco, également appelé caracaxá ou querequexé, est un instrument de percussion brésilien, soit en bois soit en métal, qu’on gratte rythmiquement avec une baguette. On le retrouve dans la capoeira (généralement dans la bateria d’Angola), ainsi que dans la batucada et le pagode, 2 autres genres musicaux brésiliens.

L’ Agogô est également un instrument de la bateria d’Angola, d’origine africaine : instrument métallique à cloches (2 à 4) battues rythmiquement par une baguette. On le retrouve également dans la samba, le maracatu ou le candomblé au Brésil. Son origine étymologique varie selon les sources, certains l’attribuent à la langue yoruba, d’autres à la langue nagô où akokô signifie l’horloge ou le temps (donc un instrument qui rythme le temps).

L’ Atabaque est un long tambour de bois cerclé (fabriqué comme un tonneau), avec une peau de boeuf tendue au sommet. C’est un instrument de percussion d’origine africaine ou arabe, qu’on retrouve beaucoup dans le Nordeste du Brésil, dans la capoeira et le candomblé notamment. Il y a 3 tailles d’atabaque : Rum (le plus grand avec un son plus grave), Rum-Pi (taille moyenne et son médium, et (le plus petit avec le son le plus aigu).

La formation musicale de la Capoeira Regional de Mestre Bimba est constituée d’un berimbau et de 2 pandeiros. La formation musicale de la Capoeira Angola de Mestre Pastinha comprend généralement 3 berimbaus (gunga, medio et viola), 2 pandeiros, un atabaque, un reco-reco et un agogô.
Aujourd’hui, dans les groupes de « capoeira contemporaine » issus de la capoeira regional, on trouve généralement un berimbau, un atabaque et un pandeiro comme instruments de base pour une roda.

 

Les 3 interprétations de la chanson ci-dessous sont toutes de Mestre Chicote, une au sein de son groupe, une seul a capella, et une dernière avec les paroles.

 

(Source : Wikipedia)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 − un =

*Retapez correctement le code anti-spam