Quadra

Mandei Caiar Meu Sobrado

Mandei caiá meu sobrado
J’ai envoyé chercher de la chaux pour peindre ma maison
Mandei, mandei, mandei
J’ai envoyé chercher, j’ai envoyé chercher, j’ai envoyé chercher
Mandei caiá de amarelo
J’ai envoyé chercher de la chaux couleur jaune
Caiei, caiei, caiei
Chaulé, chaulé, chaulé
(Coro)

Meus amigos que são verdadeiros
Mes amis qui êtes véritables
Vocês é um exemplo pra mim
Vous êtes un exemple pour moi
Em vocês eu hoje me espelho
Aujourd’hui je me vois/reflète en vous
Em nossa amizade sem fim
En notre amitié sans fin

(Coro)

Agradeço a Capoeira
Je remercie la capoeira
Do fundo do meu coração
Du fond du coeur
Pra vocês todos os presentes
Pour vous tous ici présents
Eu dedico essa canção
Je dédicace cette chanson

(Coro)

Minha mãe sempre me disse
Ma mère me disait toujours
Meu filho tome muito cuidado
Mon fils de prendre grand soin
Jogue o jogo da vida
De jouer le jeu de la vie
Mais nunca esqueça seu passado
Mais sans jamais oublier son passé

(Coro)

Meu pai grande amigo guerreiro
Mon père grand ami guerrier
Partiu tinha pouca idade
Parti dès le plus jeune âge
Ô pai seja onde estiver
Ô père où que vous soyez
Saiba que eu tenho saudades
Sachez que vous me manquez

(Coro)

(Toque : São Bento Grande de Angola)

 

NOTES :

J’avais trouvé une explication à l’origine de cette chanson, mais je n’arrive plus à retrouver la source. Elle aurait été écrite par un Maître de Capoeira au moment de la construction de sa nouvelle école de capoeira, qu’il voulait peindre en jaune, d’où le refrain, et le lien avec le reste de la chanson, plus symbolique sur la relation à ses élèves et à son groupe.

Ci-dessous 3 interprétations :

Mestre Casquinha

Mestre Toni Vargas

Mestre Pernalonga

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 11 =

*Retapez correctement le code anti-spam